La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

Flaubert parle de La Fontaine

On continue notre série d’hommages de grands et de moins grands auteurs à La Fontaine avec cette petite remarque de Flaubert, repérée par notre ami Dimitri au cours d’une lecture de ses Correspondances (que nous avions vues mises en scène au Théâtre de l’Atelier) :

En fait de vers français, il n’y en a qu’un comme facture. C’est La Fontaine. Hugo vient après, tout grand poète qu’il est, et, comme prose, il faudrait pouvoir faire un mélange de Rabelais et de La Bruyère.

Gustave Flaubert à Louise Colet, 17 janvier 1852, Correspondances de Flaubert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 mars 2015 par dans Littérature, Mot du jour, et est taguée , , , , , , .

Découvrez mon livre !

DLFAB
%d blogueurs aiment cette page :