La Compagnie Affable

La Compagnie Affable partage les grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

Entre la Gare d’Orsay et le Musée d’Orsay, il y a eu le Théâtre d’Orsay !

Saviez-vous qu’avant de devenir le musée du XIXème siècle, la Gare d’Orsay fut le théâtre de la Compagnie Renaud-Barrault pendant sept ans ?

Jean-Louis Barrault Madeleine RenaudAprès avoir fait vivre entre autres le Théâtre Marigny, l’Odéon, le Théâtre Sarah-Bernhardt, l’Elysée-Montmartre et le Théâtre du Palais-Royal… c’est sous la verrière de la Gare d’Orsay que le célèbre couple-de-théâtre installe sa troupe.

En 1973, Jean-Louis Barrault négocie une surface de 2000 mètres carrés avec la SNCF et dirige la construction du théâtre avec « une pléiade d’artisans-camarades ».

Chapiteau Théâtre Jean-Louis Barrault Compagnie Renaud-Barrault Gare d'Orsay Théâtre d'OrsayL’architecture est la synthèse des expériences internationales de la compagnie, qui a joué dans des théâtres antiques, des théâtres à l’italienne, à l’allemande, sous des chapiteaux… Ils construisent :

  • Théâtre chapiteau Gare d'Orsay Jean-Louis BarraultUn chapiteau de 900 places, « avec une magnifique charpente » démontable, au-dessus des voies de chemin de fer encore en service (si si, c’est celui qu’on voit au fond sur la photo) ! Barrault négocie avec le chef de gare pour faire passer les trains sur les voies des quais de Seine pendant les heures de jeu. Sous son chapiteau, la compagnie joue des grands spectacles comme Le Soulier de Satin et de nombreuses créations : Zarathoustra, Zadig, Le Nouveau Monde de Villiers de L’Isle-Adam…

L’histoire du théâtre n’est autre que l’histoire d’un rond [i].

  • Chapiteau Jean-Louis Barrault Compagnie Renaud-Barrault Gare d'Orsay Théâtre d'OrsayUne petite salle de 180 places située dans l’aile de la gare, où l’on monte des auteurs contemporains : Beckett, Sarraute, Duras…
  • Un grand foyer tapissé avec des décors recyclés : les toiles de Félix Labisse pour Occupe-toi d’Amélie et celles de Max Ernst pour Judith

Le Théâtre d’Orsay reçoit rapidement du monde, tout de même quelques 300 000 personnes par saison… Mais en 1979, le théâtre est détruit pour laisser la place au Musée d’Orsay et la troupe doit trouver un autre lieu. Le gouvernement propose de reloger les artistes à Bercy et voici ce que Barrault répond :

Si vous nous mettez à Bercy, comme mon théâtre est démontable, je le démonte, je le porte place de la Concorde, et je le brûle à votre santé !

Ils déménagent finalement de l’autre côté de la Seine dans feu le Palais de Glace, ex-patinoire en chantier que Barrault voulait déjà transformer en « théâtre mobile » à la fin des années 40, et qui va devenir le Théâtre du Rond-Point. On remonte la charpente du chapiteau du Théâtre d’Orsay sous la rotonde du pavillon et en mars 1981, la nouvelle scène est ouverte pour accueillir Madeleine Renaud Jean-Louis Barrault trainL’Amour de l’amour, une autre création de la compagnie. L’aventure durera encore une décennie jusqu’en 1991, trois ans avant la disparition des deux inséparables. Aujourd’hui encore, la grande salle du Rond-Point s’appelle la Salle Renaud-Barrault.

Concluons par cette phrase de l’écrivain et journaliste François Nourissier qui déclara à propos de Jean-Louis Barrault, au lendemain de sa mort :

De n’importe quel lieu du monde, il eût fait un théâtre.

Et voilà une vidéo d’archive où Madeleine Renaud et son époux parlent avec émotion de leur Théâtre d’Orsay :

http://boutique.ina.fr/video/art-et-culture/arts-du-spectacle/PAC00030305/renaud-barrault-d-un-chateau-a-l-autre.fr.html

[i] Barrault, « Histoire d’un rond », in Comme je le pense, Gallimard, Paris, 1975, p. 169-171

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :