La Compagnie Affable

La Compagnie Affable partage les grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

Exercice de diction : What a man! de Georges Perec

Georges Perec Enki BilalVoici le premier exercice de diction que nous vous proposons. Il s’agit d’un monovocalisme en a (seule la voyelle a est utilisée) signé Gargas Parac, grand spécialiste oulipien de la disparition :

Smart à falzar d’alpaga nacarat, frac à rabats, brassard à la Frans Hals, chapka d’astrakan à glands à la Cranach, bas blancs, gants blancs, grand crachat d’apparat à strass, raglan afghan à falbalas, Andras MacAdam, mâchant d’agaçants Partagás, ayant à dada l’art d’Alan Ladd, cavala dans la pampa. Passant par là, pas par hasard, marchant à grands pas, bras ballants, Armand d’Artagnan, crack pas bancal, as à la San A, l’agrafa. Car l’an d’avant dans l’Arkansas… FLASH-BACK ! – Caramba ! clama Max. – Pas cap ! lança Andras. – Par Allah, t’as pas la baraka ! cracha Max. – Par Satan ! bava Andras. Match pas banal : Andras MacAdam, campagnard pas bavard, bravant Max Van Zapatta, malabar pas marrant. Ça barda. Ça castagna dans la cagna cracra. Ça balafra. Ça alla mal. Ah la la ! Splatch ! Paf ! Scratch ! Bang ! Crac ! Ramdam astral !

Max planta sa navaja dans l’avant-bras d’Andras. Ça rata pas. – Ça va pas, fada ! brama Andras, s’affalant à grand fracas. Max l’accabla. – Ha ! Ha ! Cas flagrant d’asthma sagrada ! Ça va, à part ça ? – Bâtard vachard ! Castrat à la flan ! râla Andras, blafard. Bang ! Bang ! Andras MacAdam cracha sa valda. Max l’attrapa dans l’baba, flancha, flagada, hagard, raplapla. – Par Achab, Maharadja d’Al-Kantara, va à Barrabas ! scanda Andras. – Alas, alas ! ahana Max, clamçant.

Andras MacAdam à Alcatraz, Armand d’Artagnan avança dans sa saga, cravatant l’anar Abraham Hawks à Rabat, passant à tabac Clark Marshall à Jaffa, scalpant Frank « Madman » Santa-Campana à Malaga, fracassant Baltard, canardant Balthazar Stark à Alma-Ata (Kazakhstan), massacrant Pascal Achard à Granada, cachant l’Aga Khan dans sa Jag à Macassar, accalamant la Callas à la Scala, gagnant à la canasta à Djakarta, dansant sambas, javas, czardas, raspas, chachachas à Caracas, valsant à Bandar Abbas, adaptant Franz Kafka à l’Alhambra, Gadda à l’Alcazar, Cravan, Tzara, Char à Ba-Ta-Clan, Hans Fallada à Harvard, paraphrasant Chaban à Cajarc, calfatant yachts, catamarans, chalands à Grand Bassam, sablant à ras hanaps cramant d’Ayala, allant dans sa Packard d’Atlanta à Galahad’s Ranch (Kansas), lampant schnaps, grappa, marc, armagnac, marsala, avalant calamars à l’ananas, tarama sans safran, gambas, cantal, clams d’Alaska, chassant pandas à Madagascar, chantant (mal) Bach, Brahms, Franck à Santa Barbara, barman à Clamart, wattman à Gand, marchand d’abats à Panama, d’agar-agar à Arras, d’hamacs à Carantan, charmant à Ankara la vamp Amanda (la star dans « T’was a man as tall as Caracalla »), catchant à Marmara dans la casbah d’Akbâr, nabab d’Agra, grand flambart passant d’anthrax nasal, sans mal, tard, tard, dans sa datcha à Karl-Marx-Stadt, s’harassant dans l’alarmant grabat à draps blancs, lançant, at last, glas fatal, « Abracadabra ! »

« What a man! », Georges Perec in Atlas de littérature potentielle, Oulipo, éd. Gallimard, coll. Folio, 1981, pp 214-215

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 avril 2015 par dans Diction, Littérature, Théâtre, et est taguée , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :