La Compagnie Affable

La Compagnie Affable partage les grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

Psychose d’Hitchcock : monologue de fin

Norman Bates Psycho Alfred HitchcockMonologue extrait de la fin de Psychose d’Alfred Hitchcock. Norman Bates a été arrêté et interrogé par la police. On le voit dans sa cellule, réagir aux paroles de Norma Bates, qui s’exprime en voix-off… Le texte en anglais est suivi de la traduction en français, et de l’extrait vidéo du film.

NORMA BATES, voice-over. It’s sad, when a mother has to speak the words that condemn her own son. But I couldn’t allow them to believe that I would commit murder. They’ll put him away now, as I should have years ago. He was always bad, and in the end he intended to tell them I killed those girls and that man… as if I could do anything but just sit and stare, like one of his stuffed birds. They know I can’t move a finger, and I won’t. I’ll just sit here and be quiet, just in case they do… suspect me. They’re probably watching me. Well, let them. Let them see what kind of a person I am. I’m not even going to swat that fly. I hope they are watching… they’ll see. They’ll see and they’ll know, and they’ll say, « Why, she wouldn’t even harm a fly… »

NORMA BATES, en voix off. C’est triste, quand une mère doit prononcer les mots qui condamnent son propre fils. Mais je ne pouvais pas les laisser croire que j’avais tué ces gens. Ils vont l’enfermer maintenant, comme j’aurais dû le faire il y a bien longtemps déjà. Il a toujours été mauvais. Et, pour finir, voilà qu’il s’apprêtait à leur dire que j’avais tué ces filles et cet homme… Comme si je pouvais faire autre chose qu’être assise, avec le même regard fixe que ses oiseaux empaillés. Ils savent que je suis incapable de remuer le petit doigt. Et je ne bougerai pas. Je vais rester assise ici, tranquillement, au cas où… au cas où je deviendrais réellement un suspect. Ils doivent être en train de m’observer. Soit, qu’ils m’observent. Laissons-les voir qui je suis. Je ne risque certainement pas d’écraser cette mouche. J’espère qu’ils m’observent… Ils vont bien voir. Ils vont voir et ils vont comprendre. Et puis ils s’exclameront : « Mais enfin, elle ne ferait pas de mal à une mouche… »

Voir notre liste complète de textes et de scènes de théâtre et de cinéma (pour une audition ou pour le plaisir).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15 août 2016 par dans Cinéma / Séries, et est taguée , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :