La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

21 nuits avec Pattie : monologue torride

Voici une tirade torride, tirée du film 21 nuits avec Pattie, que vous pouvez adapter en monologue. (La magnifique interprétation de Karine Viard suit le texte.) PATTIE. — C’est un … Lire la suite

19 octobre 2020 · 1 commentaire

Sedução da Carne de Julio Bressane : monologue de Siloé

Dans le film de Julio Bressane, Siloé (Mariana Lima) s’adresse à un perroquet, mais ça marche avec n’importe quel public ! SILOE. — Je m’appelle Siloé. Dans ma vie, l’imagination … Lire la suite

25 août 2020 · Poster un commentaire

Seul contre tous de Gaspard Noé : monologue du Boucher

Monologue un poil — vraiment un tout petit poil — pessimiste, tiré du film Seul contre tous, écrit et réalisé par Gaspard Noé (1998).  LE BOUCHER. — […] Une vie, c’est comme … Lire la suite

24 juillet 2020 · Poster un commentaire

« Foncé » de Valentin Martinie

« Si je l’ai vu… ? Non… je ne l’ai pas vu… enfin… pas avant de… rentrer dedans bien sûr… là, je l’ai vu, oui… enfin, je l’ai vu… c’est … Lire la suite

18 juillet 2020 · Poster un commentaire

Incendiary d’Adam Szymkowicz : monologue d’Elise

Élise est pompier pyromane, littéralement. Elle tente de mettre fin à cette addiction brûlante, mais son plaisir d’artiste est trop grand… (Le texte en anglais est suivi d’une traduction en … Lire la suite

15 juin 2020 · Poster un commentaire

« Déplacement » de Valentin Martinie

Voici un monologue faussement naïf, portant sur notre perception nébuleuse du langage, la tendance jargonnante d’une époque en forme de raccourci, et les tentatives de l’imaginaire projeté dans les espaces … Lire la suite

30 avril 2020 · Poster un commentaire

Les Marchands de Joël Pommerat : «Nous sommes des marchands de notre vie»

Dans cette ville, la majorité des habitants travaille à l’entreprise Narscilor. Il y a eu une explosion dans l’usine. Des blessés. La narratrice, qui souffre du dos, n’a pu venir … Lire la suite

21 avril 2020 · Poster un commentaire

Journal d’un raté d’Édouard Limonov : la révolution des losers

« J’appelle société de provocation toute société d’abondance et en expansion économique qui se livre à l’exhibitionnisme constant de ses richesses et pousse à la consommation et à la possession … Lire la suite

14 avril 2020 · Poster un commentaire

On ne badine pas avec l’amour de Musset : la tirade de Perdican

Perdican a tout juste 21 ans et vient de terminer ses études à Paris. Sa cousine Camille en a 18 et vient de sortir du couvent. On a pour projet … Lire la suite

9 avril 2020 · Poster un commentaire

Le Conseguenze dell’amore de Paolo Sorrentino : «la secte des insomniaques»

Les témoignages sur l’insomnie sont légion dans les arts. De l’incipit de Mort à crédit aux tribulations nocturnes de Fight Club, en passant par les colères hugoliennes de Louis XIII, … Lire la suite

6 avril 2020 · Poster un commentaire