La Compagnie Affable

La Compagnie Affable partage les grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

La Résistible Ascension d’Arturo Ui de Bertold Brecht : tirade d’Arturo Ui

La Résistible Ascension d'Arturo Ui Bertold Brecht Comédie Française

Extrait de La Résistible Ascension d’Arturo Ui de Bertold Brecht. Une pièce qui démonte les mécanismes de la montée du totalitarisme, et dont le personnage central Arturo Ui s’inspire à la fois de l’ascension d’Hitler et de Richard III. Profitant du déclin du Trust du Chou-Fleur, ce petit gangster crevant d’ambition, propose aux marchands de légumes victimes du racket un nouveau système de protection…

ARTURO UI : Meurtres, massacres, carnages, pillages, des coups de feu tirés en pleine rue, des citoyens paisibles assassinés en plein jour… Et que fait le gouvernement, je vous le demande ? Rien. […] Bref, c’est le règne du chaos. Si n’importe qui peut faire ce qu’il veut, et ce que sa folie lui dicte, si un monstre abominable peut débouler dans n’importe quel lieu public, une arme à la main, alors c’est la guerre de tous contre tous, et donc, le règne du chaos. Quand, par exemple, je gère tranquillement ma boutique, ou bien, quand je conduis mon camion de choux-fleurs, et qu’un individu moins paisible que moi, entre dans ma boutique et crie : « Les mains en l’air ! », ou qu’il me crève les pneus à coups de revolver, la paix ne peut régner ! Mais une fois que j’ai pris conscience que l’homme est ainsi fait et qu’il n’a rien d’un agneau innocent, je dois alors agir pour qu’on ne démolisse pas tout dans ma boutique, pour ne pas avoir à lever les mains si l’autre me l’ordonne, et pouvoir les utiliser pour mon travail, pour compter les cornichons par exemple, ou que sais-je encore. Car l’homme est ainsi fait, il ne posera jamais son arme de lui-même, sous prétexte que c’est moral, ou parce que les beaux-parleurs de la Marie lui diront que c’est bien. Si je ne tire pas, c’est l’autre qui me tue, et c’est parfaitement logique. Bien. Et maintenant, vous allez me demander : « que faut-il faire ? » Je vais vous le dire. Mais, d’abord, mettez-vous ça dans la tête : jusqu’ici, votre réaction a été désastreuse. Vous restez assis derrière votre comptoir en espérant que tout ira bien, vous êtes désunis, vous vous disputez entre vous, au lieu de rassembler vos forces et d’organiser une défense pour vous protéger des pillages de ces gangsters. Non, je vous dis que ça ne peut pas continuer. La première chose qu’il nous faut, c’est l’unité. Deuxièmement, il nous faut des sacrifices. Quel genre de sacrifices ? vous allez me demander. Est-ce qu’il va falloir verser trente centimes sur chaque dollar gagné pour assurer notre protection ? Non, c’est hors de question. Notre argent est trop précieux. Si la protection ne coûtait rien, oui, nous serions tous d’accord. Mais mes chers marchands de légumes, les choses ne sont pas si simples. Seule la mort est gratuite : tout le reste coûte de l’argent. La protection a un prix, la paix aussi, la tranquillité aussi. La vie est ainsi faite, et puisque ce n’est pas près de changer, ces Messieurs et moi-même avons décidé de vous offrir notre protection.

(Givola et Roma applaudissent)

Et pour vous prouver que nous voulons travailler dans l’intérêt du commerce, nous avons demandé à notre partenaire, M. Clark, ici présent, qui est grossiste, et que vous connaissez tous, de venir vous parler…

La Résistible Ascension d’Arturo Ui, Bertold Brecht. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète. Vous pouvez trouver le livre sur ce lien :

La Résistible Ascension d’Arturo UiBertold Brecht

Voir notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition ou pour le plaisir)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :