La Compagnie Affable

La Compagnie Affable partage les grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

Faux ami du jour : #bedeau et non pas #bédo

Raphael sistine agels cherub smokingJe me souviens d’avoir gloussé un jour en cours de français en entendant le mot bédo prononcé par un camarade qui lisait un texte de Balzac à haute voix. Je ne sais pas si les ados utilisent encore le mot bédo, mais, à mon époque de rebelle en velours côtelé, ça s’employait encore pour parler du cannabis : on achetait du bédo, pour rouler des bédos… Des bédi …? Non, je crois que c’est le verlan de daube. Miracle tolkienien, c’était même devenu un verbe – bédaver – qui se conjuguait comme les autres verbes du 1er groupe : je bédavai, vous bédavâtes… (j’avoue, je bédavais, pas vous ?), que les cancres abrégèrent en bédav’ pour éviter de confondre les terminaisons de l’infinitif et du participe passé.

Bedeau vergeBeadeau costume suisseBref, un bedeau n’a rien à voir (a priori) avec un bédo. Pour commencer, la première syllabe de bedeau ne se prononce pas -bé mais -beuh… Euh… [bə] en phonétique. Un bedeau est un employé d’église, laïc, qui assiste le clergé pendant l’office, un peu comme les enfants de chœur, si ce n’est qu’il est plus grand et quand même chargé du bon déroulement des cérémonies. C’est lui qui précède les prêtres dans les processions ou qui ouvre le passage pour les quêteurs, par exemple. C’est un enfant de chœur doublé d’un vigile, si vous voulez. Dans certaines églises, on compte même un suisse en costume, armé d’une pertuisane (photo de droite), tandis que le bedeau moyen se contente de sa verge (photo de gauche; c’est le terme consacré pour ce bâton-là, je n’y peux rien). Dur de bédav’ quand on est en tête des cortèges religieux…

En attendant les deux prêtres, l’enfant de chœur et le bedeau, Rastignac serra la main de Christophe, sans pouvoir prononcer une parole. (Balzac, Le Père Goriot)

En revanche, si je vous demande celui qui chante ? Vous me répondez Michel Berger; mais, moi, je vous dis que celui qui chante au lutrin pendant la messe, c’est un chantre. Hé bien, la semaine prochaine, nous verrons justement si un chantre mange comme un chancre après avoir fumé du chanvre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11 février 2015 par dans Mot du jour, et est taguée , .
%d blogueurs aiment cette page :