La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

Detachment : la lecture contre la doublepensée

Adrien Brody Detachment film Henry Barthes

Adrien Brody (Henry Barthes) dans Detachment de Tony Kaye (2011).

Henry Barthes (Adrien Brody) est enseignant vacataire. Il remplace un prof d’anglais dans un lycée difficile de la banlieue de New York. Dans cette scène, il explique à ses élèves le concept de doublepensée (« doublethink » dans le texte chez Orwell) et la nécessité de lire pour conserver une pensée autonome (la traduction en français suit la vidéo V.O).

HENRY BARTHES : How are you to imagine anything if the images are always provided for you? Who here read 1984 last year? […]

Doublethink. To deliberately believe in lies, while knowing they’re false. Examples of this in everyday life: « Oh, I… need to be pretty to be happy… I need surgery to be pretty. I need to be thin, famous, fashionable… » Our young men today are being told that women are whores, bitches, things to be screwed, beaten, shit on, and shamed. This is a marketing holocaust. Twenty-four hours a day for the rest of our lives, the powers that be are hard at work dumbing us to death. So to defend ourselves, and fight against assimilating this dullness into our thought processes, we must learn to read. To stimulate our own imagination, to cultivate our own consciousness, our own belief systems. We all need these skills to defend, to preserve, our own minds.

Doublepensée : c’est le fait de croire délibérément à des mensonges, tout en sachant que ceux-ci sont faux. Voici quelques exemples qu’on observe tous les jours : « Il faut que… je sois belle pour être heureuse… Il faut que je me fasse opérer pour être belle… Il faut que je sois mince, que je sois célèbre, que je sois à la mode… » Quant à nos jeunes hommes, on leur dit que les femmes sont des putes, des chiennes, des choses, faites pour être baisées, tapées, méprisées, et humiliées. Voilà les ravages de la publicité. Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et jusqu’à la fin de nos jours, les puissants de ce monde se démènent pour nous abrutir mortellement. Si nous voulons nous défendre, et nous battre contre l’amollissement de notre pensée, nous devons apprendre à lire. Nous devons stimuler notre propre imagination, cultiver notre propre conscience, notre propre système de croyances. Nous avons tous besoin de ces armes pour défendre et préserver nos esprits.

Extrait de Detachment de Tony Kaye, traduit en français par nos soins. Vous pouvez trouver le film sur ce lien : Detachment 

Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition ou pour le plaisir)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 août 2017 par dans Cinéma / Séries, et est taguée , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :