La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

21 nuits avec Pattie : monologue torride

21 nuits avec Pattie film Karin Viard Isabelle Carré Denis Lavant Larrieu
Isabelle Carré, Karin Viard et Denis Lavant dans 21 nuits avec Pattie

Voici une tirade torride, tirée du film 21 nuits avec Pattie, que vous pouvez adapter en monologue. (La magnifique interprétation de Karine Viard suit le texte.)

PATTIE. — C’est un chasseur. J’aime pas les chasseurs, mais, putain… quel bon coup… La première fois qu’il m’a parlé, c’était dans un bal. J’ai cru que je comprenais rien à cause de la musique et du bruit de la buvette, j’étais un peu faite, hein, faut le dire… Je l’ai entraîné à l’écart dans une ruelle plus calme… Là, pareil, je comprenais un mot sur dix… Ce qui est sûr, c’est qu’il me faisait un putain d’effet… Il l’a vu. Il voit tout. Il m’a pris par la taille… j’ai senti la poigne… il souriait comme un gamin… il s’est mis à me caresser les seins… pas brutal, mais ferme… il s’est collé à moi… et là j’ai senti le machin, la vache ! Il avait une sorte de bermuda en toile sans rien dessous, tu vois le truc ? Là, je me suis dit : « Euh, toi, tu vas pas me sauter là, debout, à la va-vite, dans cette ruelle sombre, j’ai passé l’âge… » On est allés chez moi, avec son camion… il conduit comme un fou, super bien, mais comme un dingue, et au lit, pareil… Il a une belle bite comme j’aime. Une bite de bande dessinée, tu vois… ? Puis, il est content quand il baise. Il maîtrise et en même temps il prend son pied. Tout avec la bite, pas de chichis. De toute façon, je mouillais depuis un bon moment… il a pris le bon rythme, tout de suite, pas besoin de parler… il assurait à mort, alors qu’il avait picolé je te dis pas… Il était aux anges, moi je savais plus où j’étais… Je sais pas depuis combien de temps il me limait la chatte, c’était super bon, je le sentais bien, en moi, profond… tout à coup, il s’arrête, il me retourne, d’un geste, et là il me force et il me sodomise… il a pas demandé, c’était pas la peine, il le savait, pas de contre temps… Et là, putain !… sentir battre ses couilles contre ma chatte, j’ai tout lâché ! Lui pareil ! Et crac ! On s’est retrouvés par terre ! Le lit n’existait plus, tout était en vrac, moi pareil ! Ah ah ah ! Le lendemain, j’avais dessoulé… mais je comprenais toujours rien à ce qu’il disait. Et j’avais qu’une envie : recommencer. Putain, ça a duré quelques semaines, je devenais dingue, totalement accro… mais, ça me menait où…? Ah non, c’est de la drogue dure… je veux plus boire… je me retiens, je t’assure !…  

Extrait vidéo du film 21 nuits avec Pattie.

Dialogue extrait du film 21 nuits avec Pattie, réalisé par Arnaud et Jean-Marie Larrieu. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète.

→ Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

Un commentaire sur “21 nuits avec Pattie : monologue torride

  1. etoile31
    20 octobre 2020

    Affable! Et Compagnie! Hein!🌿🤗🌿😱🌿🤗🌿

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 octobre 2020 par dans Cinéma / Séries, Monologues, et est taguée , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :