La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

Le vieux juif blonde d’Amanda Sthers : monologue de Sophie

Mélanie ThierryLe vieux juif blonde est la première pièce d’Amanda Sthers. Elle a été créé en 2006 au Théâtre des Mathurins, dans une mise scène de Jacques Weber, avec la comédienne Mélanie Thierry

Sophie, une jeune et jolie fille blonde, monologue dans sa chambre.

Je suis né en 1931.
77 ans. L’âge crucial avec 7 ans. Beaucoup de jeux de société me sont interdits.
Je suis né à Vienne mais j’ai beaucoup voyagé. En 1940, un programme d’échange culturel m’a permis de visiter la Pologne en train. Il n’y avait malheureusement pas de fenêtre dans les wagons mais j’ai entendu que ça m’avait l’air grand.
Et ça m’avait l’air froid.
On était serrés les uns contre les autres…
On était plein.
On ne mangeait pas très bien.
On ne mangeait pas du tout.
Pourtant, il y en a beaucoup qui sont restés là-bas.
C’était le bon temps, on n’avait pas à se soucier des problèmes de cholestérol.
Je fais des prises de sang chez un médecin, un juif comme moi, qui me fait croire que tout va bien. Il sait que c’est bientôt la fin.
Il se dit « à quoi bon s’inquiéter ? ». C’est un vieil homme… Il a souffert…
J’ai du poil blanc sur mon sexe et j’ai du mal à le dresser.
Il pend. Ca devient presque encombrant.
Et puis j’ai des taches brunes sur les mains.
Je marche doucement pour ne pas me casser le col du fémur.
J’ai pas une vieillesse facile mais c’est toujours mieux que ma jeunesse.
Maintenant les jeunes ils font Erasmus, nous on allait à Auschwitz.
Et avant d’être déporté, j’ai dû manger la cuisine de ma mère. C’est pas mieux. Mais c’est fait avec plus d’amour.
Vous riez ?
De quoi ?
Moi aussi j’aurais pu rester là-bas.
Je n’ai pas choisi de de me retrouver ici. Je trouve cette chambre étrange, le corps que j’emprunte, étrange également.
Si vous vous voyez une jolie jeune fille c’est parce que vous ne comprenez pas qui je suis. C’est parce que j’ai tellement ri… J’ai tellement ri parce que j’avais tellement envie de pleurer, que j’ai fini par me transformer.
Je n’ai pas d’autres souvenirs que mes souvenirs de vieil homme, je n’ai pas de souvenirs de jolie jeune fille.
Rien.
J’ai beau fouiller dans ma mémoire, j’ai beau tenter d’en inventer, je n’ai pas le moindre souvenir de jeune fille.
Mais est-ce qu’une blonde qui se respecte à des souvenirs ?
Très drôle…
Ca vous fait rire les blagues de blonde ?
Ca ne me fait pas rire. Je suis un vieil ashkénaze respecté. Ce n’est pas évident d’être crédible quand on parle géopolitique avec un 95C. Quand on parle du bon vieux temps, du haut de ses vingt ans.
Non, ça n’a pas de souvenirs une fille de vingt ans. Ca regarde vers demain.
Mais c’est quoi mon avenir de jeune fille ? Je pensais bientôt mourir, j’aime les thés dansants et Charles Trenet et les choses pas trop dures à mâcher.
Plusieurs fois, mes parents m’ont menacée de pension, d’asile.
Déjà ils disent qu’ils sont mes parents mais moi je ne me souviens pas que mon papa et ma maman aient ressemblé à ça, non… (elle mime qu’elle se souvient de papillotes et d’un streimel.)
Ceux-là jouent au golf et partent en vacances à l’île de Ré.
Mais… Je suis d’une époque où on respectait ses parents, alors je me tais, je fais ce qu’ils me disent.
Ca fait vingt ans que j’appelle mon père papa parce que je ne me souviens plus de son prénom.
Forcément, mon vrai père s’appelait Moshé, et celui-là fête les Rameaux alors il doit plutôt s’appeler Jean quelque chose ou Pierre quelqu’un…
Je ne pense pas qu’il se doute que je ne connais pas son nom, ça lui ferait de la peine.
J’ai bien pensé à me marier, pour qu’on décline son état civil, et celui de ma mère, et le mien à haute voix, que je sache enfin… La vérité…
Mais me marier avec qui ?
Quand on est un vieil homme on a du mal à embrasser un jeune con. Alors l’épouser, vous pensez bien…
[…]

Monologue extrait de Le vieux juif blonde d’Amanda Sthers, Grasset, 2006, p. 7-9. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète. Vous pouvez trouver le livre sur ce lien :

Le vieux juif blonde – Amanda Sthers

Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :