La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

The Hours : « monologue » de Laura Brown (Julianne Moore)

Julianne Moore The Hours Laura Brown film Stephen Daldry

Julianne Moore (Laura Brown) dans The Hours de Stephen Daldry (2002).

Dans cette scène du film The Hours, Laura Brown (Julianne Moore) raconte à Clarissa Vaughan (Meryl Streep) comment un jour elle a décidé d’abandonner sa famille pour survivre… (Le texte en anglais est suivi d’une traduction en français et d’un extrait vidéo.)

There are times when you don’t belong and you think you’re going to kill yourself. Once I went to a hotel. That night, later that night, I made a plan. Plan was, I would leave my family when my second child was born. And that’s what I did. Got up one morning, made breakfast, went to the bus stop, got on a bus. I’d left a note. I got a job in a library in Canada. It would be wonderful to say you regretted it. It would be easy. But what does it mean? What does it mean to regret when you have no choice? It’s what you can bear. There it is. No one is going to forgive me. It was death. I chose life.

Il y a des moments comme ça où la vie n’a plus aucun sens, et l’on pense très fort à mettre fin à ses jours… Un jour, j’ai réservé une chambre d’hôtel pour réfléchir. Et pendant la nuit, tard dans la nuit, j’ai pris une décision. J’ai pris la décision d’abandonner ma famille, dès que mon deuxième enfant serait né. Et c’est ce que j’ai fait. Je me suis levée un matin, j’ai préparé le petit-déjeuner, je suis allée à l’arrêt de bus, et je suis montée dans le bus. J’avais laissé un message sur un papier. Le message disait que j’avais trouvé un travail dans une bibliothèque au Canada. J’adorerais pouvoir dire que je regrette ce que j’ai fait. Mais qu’est-ce que ça voudrait dire ? Comment pourrait-on regretter quelque chose qu’on a fait parce qu’il n’y avait rien d’autre à faire ? Il faut vivre avec. C’est tout. Personne ne me le pardonnera jamais. Mais si je restais, c’était la mort. Et j’ai choisi la vie.

Court monologue pour femme extrait du film The Hours réalisé par Stephen Daldry (2002). N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète. Vous pouvez trouver le film sur ce lien : The Hours – Stephen Daldry

Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Découvrez mon livre !

DLFAB
%d blogueurs aiment cette page :