La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

Les vrais chiffres du Festival d’Avignon OFF 2018 !

Festival OFF AvignonDepuis 2017, le Festival OFF d’Avignon n’affiche plus son slogan mégalo et mensonger, « Le plus grand théâtre du monde ». Néanmoins, la nouvelle accroche, « 1000 spectacles, mille émotions », n’est pas moins approximative en matière de chiffres, et elle cache des réalités économiques qui mettent en péril les créateurs…

Ce n’est pas un secret, le Festival OFF est devenu un véritable supermarché où, chaque mois de juillet, les directeurs de salles viennent trouver des « coups de coeur » pour les saisons prochaines. Voilà pourquoi tant d’artistes tentent l’aventure avignonnaise : ils espèrent attirer l’attention des fameux « programmateurs », et obtenir quelques dates de représentations pour leur spectacle. Or, être exposant dans cette grande foire a un prix. Parfois tellement lourd pour les petites compagnies, qu’elles doivent jeter l’éponge avant la fin des festivités, ou tout bonnement mettre la clé sous la porte…

21 500 €, c’est le budget moyen d’une compagnie qui présente un spectacle au OFF.
(Source : Enquête réalisée en 2013 par le Bureau du OFF.)

Soyons honnêtes, la partie n’a jamais été facile pour les participants du OFF. Mais la croissance continue du nombre de spectacles pose une première question : est-ce que le nombre de spectateurs suit… ? Pour y répondre, tâchons de croiser les indicateurs communiqués par AF&C (ndlr : Avignon Festival & Compagnie, l’association qui organise le Festival OFF).

Le nombre de spectacles 

Chiffres nombre spectacles Festival Avignon OFF 2010-2018

Là-dessus, il n’y a pas débat : le nombre de spectacles présentés au Festival OFF ne cesse de grimper. Et, avec lui, le nombre de « lieux » où l’on présente ces spectacles. Essayons maintenant de trouver des statistiques montrant l’évolution comparée du nombre de spectateurs…

Puisque chaque théâtre est responsable de sa billetterie (et, dans certains lieux, elle est même gérée par les compagnies, utilisant une simple caisse à monnaie), nous n’avons pas de chiffres consolidés. Le seul critère à notre disposition est le nombre de cartes OFF (l’achat de cette carte donne droit à une réduction de 30% sur le plein tarif des spectacles) vendues par AF&C.

Le nombre de cartes OFF

Nombre cartes abonnement Festival OFF Avignon

Comparée à l’augmentation du nombre de spectacles de 2010 à 2017 (+37%), la progression du nombre de cartes OFF vendues de 2010 à 2017 est plus forte (+58%). Tout semble au vert. Cependant, le graphique ci-dessus n’indique en rien une croissance du nombre total de billets vendus (ndlr : pour le savoir, il faudrait avoir les chiffres consolidés des billetteries de tous les théâtres). C’est peut-être simplement le signe d’un nouvel usage des festivaliers, qui prisent de plus en plus les réductions offertes par la carte OFF.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que les recettes d’AF&C s’en sont accrues d’autant sur la période (la carte OFF est vendue à 16 € au plein tarif). Et ce, au détriment des compagnies et des théâtres. Surtout, des compagnies. En effet, ce sont elles qui supportent le coût réel de la réduction accordée aux détenteurs de la carte. Ce sont elles qui doivent abandonner 30% du prix du billet, sans que leurs coûts fixes ne baissent (location de salle, salaires, transport, logement, communication…) ; tandis que les organisateurs du OFF empochent le produit des ventes d’abonnement… À ces recettes s’ajoute une commission de 95 centimes prélevée sur chaque billet acheté sur la billetterie centralisée Ticket’OFF (créée en 2014)…

Une fraction de ce butin amassé par AF&C part depuis 2017 à une poignée de créateurs via le « fonds de soutien à la professionnalisation ». Mais le gros du trésor va aux frais d’organisation, de communication, et – comble de l’ironie ! – à la réalisation du programme, alors que les compagnies paient déjà 310 € pour inscrire leur spectacle (et plus si elles en ont plusieurs) dans l’incontournable catalogue…

D’un côté, nous n’avons donc aucune information objective sur la fréquentation du Festival et le nombre total de billets vendus. Et, de l’autre, les recettes d’AF&C croissent parallèlement à l’augmentation du nombre d’inscrits au programme, à la vente de cartes OFF et à la mise en place de la billetterie Ticket’OFF, sans que cela ne profite substantiellement aux principaux acteurs du Festival. Au contraire, l’offre grandissante augmente pour eux les coûts de communication (flyers, affiches, attaché de presse…), car il est de plus en plus difficile de sortir du lot…

Le nombre de programmateurs

Quant au nombre de programmateurs présents, chiffre-clé pour la réussite d’un spectacle, il est difficile d’obtenir des données précises. Leur nombre se perd parmi les « professionnels accrédités », qui regroupent : des journalistes, des blogueurs, des « prescripteurs », des « programmateurs décisionnaires » et « non-décisionnaires »…

Par ailleurs, l’inscription au programme officiel donne accès à un fichier d’emails de professionnels obtenus l’année précédente par l’équipe de l’accréditation, mais qui n’est pas mis à jour à l’issue du Festival, afin de recenser uniquement les programmateurs qui se sont réellement déplacés. Or, cette mise à jour diligente est essentielle dans la mesure où les  équipes des services culturels publics connaissent des changements très fréquents.

Quoiqu’il en soit, si l’on se base sur le nombre de contacts « PRO »  (pour « programmateur décisionnaire ») présents dans ce fichier de contacts, il semble que le nombre de programmateurs ait plutôt baissé depuis 2011. En outre, la décision prise en 2017 de faire payer la carte d’accréditation des professionnels (25 €) n’a pas été très bien reçue, et certains programmateurs ont clairement signifié leur indépendance vis-à-vis des organisateurs.

Bref, c’est à se demander si le OFF n’a pas dépassé sa taille critique, et si le jeu vaut encore la chandelle pour les créateurs de France et de Navarre. Il y a de plus en plus de concurrence et les programmateurs et le public ont du mal à suivre la croissance frénétique de l’offre… Alors, franchement, que diable iraient-ils faire dans cette galère… ?

À regarder ces chiffres de plus près, j’ai bien l’impression que le OFF est devenu un monstre. Un monstre qui grossit sur le dos des artistes.

Un commentaire sur “Les vrais chiffres du Festival d’Avignon OFF 2018 !

  1. lammn
    14 août 2018

    Eh oui l ‘esprit du festival commence à dégénérer le profit prend le pas sur le fondement de cette manifestation le prix des places augmentent d ‘année en année
    les locations pour les compagnies et les spectateurs deviennent exorbitant ( gites ruraux à 80 voir 100 euros ).
    Cela ne durera qu’un temps si le mal continue et j en ai bien peur le festival perdra
    son âme comme beaucoup de manifestations en provence .
    Pour exemple les festivités de Noel en Avignon …….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 juillet 2018 par dans Théâtre, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :