La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

Le Prêteur sur gages de Sidney Lumet : Sol et Marilyn

The Pawnbroker film Sidney LumetSol Nazerman est un survivant de la Shoah, hanté par le massacre de sa famille et l’horreur des camps. Il est maintenant prêteur sur gages à Harlem. Après avoir réalisé que son employeur était un mafieux proxénète, exploitant les femmes exactement comme les officiers SS des camps de concentration, il erre tout une nuit dans les rues de New York, puis téléphone à Marilyn, une veuve qui cherche à devenir son amie, et qu’il repousse avec une cruelle indifférence. Marylin accueille Sol chez elle au petit matin. 

Version française à venir

Version originale

MARILYN : Come in. [Sol enters and sits slowly on the couch, where he lies with a look of absolute despair.] Can I get you something? Coffee?

SOL, faintly : No, thank you. No…

MARILYN : I was out on the terrace when you phoned. I couldn’t sleep… [Sol seems to be sleeping now] Would you? It’s very lovely in the morning. That’s why I got this apartment. This terrace. The city, and the river. [Sol gets up and goes out on the terrace, followed by Marilyn.]

SOL : We had… We had a river in Germany. 

MARILYN : Tell me about it. 

SOL : That was long ago…  That was before Europe became a graveyard.

MARILYN : What made you come here?

SOL : I don’t know… I don’t know… Just things that have been happening lately, and I felt I needed to be with someone. 

MARILYN : What things, Mr. Nazerman?

SOL : Well, it’s just that suddenly, in the last few days, I feel afraid and… it’s been a long time since I felt.

MARILYN : Anything?

SOL : Fear. Fear, fear, that’s what I felt. Then… I called you. 

MARILYN : I’m sorry that you’re so alone. 

SOL : Oh, no, no, no. You don’t understand… It’s just that there have been memories that I have, well… I thought that I had pushed them far away from me, and they keep rushing in, and then there’re words… words that I had kept myself from hearing and now… now they… flood my mind. Today is an anniversary.

MARILYN : What happened?

SOL : Happened?

MARILYN : Yes…

SOL : I didn’t die. Everything that I loved… was taken away from me and… I did not die. 

MARILYN : Mr. Nazerman…

SOL : There was nothing I could do… Ha! Nothing. Strange I could do nothing. No, there was nothing I could do. [Sol looks out in silence. Marilyn gets back in, and Sol follows her. She’s sitting with her arms crossed tightly against her body.] Why do you sit like that?

MARILYN : I got… chilled. I got chilled listening to you. And not being able to do anything for you. [She holds out her hand in Sol’s direction without looking at him. Seeing that Sol would not hold her hand, she lets it rest on the table. Sol leaves the apartment like a walking-dead, in silence, and without a glance at Marilyn.]

Courte scène pour un homme et une femme tirée du film The Pawnbroker (Le Prêteur sur gages) de Sidney Lumet. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler une scène sans connaître l’oeuvre intégrale. Le scénario est tiré de l’oeuvre éponyme d’Edward Lewis Vallant. Vous pouvez acheter le livre en ligne et le récupérer dans la librairie la plus proche via ce lien Place des Libraires : Le Prêteur sur gages — Edward Lewis Vallant

→ Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :