La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

On ne badine pas avec l’amour de Musset : la tirade de Perdican

Gérard Philipe Suzanne Flon On ne badine pas avec l'amour Musset Jean Vilar TNP 1959

Gérard Philipe (Perdican) et Suzanne Flon (Camille) dans On ne badine pas avec l’amour. Mise en scène de Jean Vilar au TNP (1959). © Studio Lipnitzki/Roger-Viollet

Perdican a tout juste 21 ans et vient de terminer ses études à Paris. Sa cousine Camille en a 18 et vient de sortir du couvent. On a pour projet de les marier, mais la jeune femme refuse cette union car elle préfère prendre le voile. Elle donne rendez-vous à son cousin pour expliquer son choix, mais, elle apparaît bien moins froide et résolue. Devant les mensonges et les craintes que les sœurs ont plantés dans cette charmante tête, Perdican éclate… (Il ne s’agit pas d’un monologue, mais d’une tirade, puisque Camille est encore sur scène. Cela dit, ça ne vous empêche pas de jouer le morceau en solo.)

PERDICAN. – Adieu, Camille, retourne à ton couvent, et lorsqu’on te fera de ces récits hideux qui t’ont empoisonnée, réponds ce que je vais te dire : Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière ; et on se dit : « J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »

(Il sort.)

Court monologue pour un jeune homme extrait de la pièce On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset (Acte II, scène V). N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète. Vous pouvez acheter le livre en ligne et le récupérer dans la librairie la plus proche via ce lien Place des Libraires : Les Caprices de Marianne suivi d’On ne badine pas avec l’amour

→ Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :