La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

Correspondance de Flaubert : « De la lumière! De la lumière! »

Pendant le procès qui suit la publication de Madame Bovary, Gustave Flaubert reçoit une lettre de soutien « si honnête, si vraie et si intense » qu’il répond immédiatement à sa correspondante, et lui dévoile la nature de ses aspirations religieuses, considérées par l’écrivain comme « le sentiment le plus naturel et le plus poétique de l’humanité ». J’ai extrait de ce courrier quelques passages, pour en faire un court monologue, convenant à un homme comme à une femme.

[…] Moi aussi, je me suis volontairement refusé à l’amour, au bonheur… Pourquoi? je n’en sais rien. C’était peut-être par orgueil, — ou par épouvante? Moi aussi, j’ai considérablement aimé, en silence, — et puis à vingt-et-un ans, j’ai manqué mourir d’une maladie nerveuse, amenée par une série d’irritations et de chagrins, à force de veilles et de colères. Cette maladie m’a duré dix ans.  […] Mais j’en suis sorti bronzé et très expérimenté tout à coup sur un tas de choses que j’avais à peine expérimentées dans la vie. Je m’y suis cependant mêlé quelquefois; mais par fougue, par crises, — et bien vite je suis revenu (et je reviens) à ma nature réelle qui est contemplative. 

Ce qui m’a gardé de la débauche, ce n’est pas la vertu, mais l’ironie. […] Je suis né à l’hôpital (de Rouen — dont mon père était le chirurgien en chef […]) et j’ai grandi au milieu de toutes les misères humaines — dont un mur me séparait. Tout enfant, j’ai joué dans un amphithéâtre. Voilà pourquoi, peut-être, j’ai les allures à la fois funèbres et cyniques. Je n’aime point la vie et je n’ai point peur de la mort. L’hypothèse du néant absolu n’a même rien qui me terrifie. Je suis prêt à me jeter dans le grand trou noir avec placidité. 

Et cependant, ce qui m’attire par dessus tout, c’est la religion. Je veux dire toutes les religions, pas plus l’une que l’autre. Chaque dogme en particulier m’est répulsif, mais je considère le sentiment qui les a inventés comme le plus naturel et le plus poétique de l’humanité. Je n’aime point les philosophes qui n’ont vu là que jonglerie et sottise. J’y découvre, moi, nécessité et instinct […]

[« De la lumière! De la lumière! », s’écriait Goethe en mourant.] Oh! oui, de la lumière! dût-elle nous brûler jusqu’aux entrailles. 

Correspondance de Gustave Flaubert, Lettre à Mademoiselle Leroyer de Chantepie, 30 mars 1857. Vous pouvez acheter le livre en ligne et le récupérer dans la librairie la plus proche (ou le télécharger au format epub) via ce lien Placedeslibraires : Gustave Flaubert — Correspondance

→ Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 août 2020 par dans Littérature, Monologue, Théâtre, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :