La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

The Devil’s Advocate : réquisitoire du Diable contre Dieu

Al Pacino John Milton The Devil's Advocate film
Al Pacino (John Milton) dans The Devil’s Advocate (L’Associé du Diable).

Version originale

THE DEVIL : Who are you carrying all those bricks for anyway? God? Is that it? God? Well, I’ll tell you… Let me give you a little inside information about God… God likes to watch. He’s a prankster. Think about it… He gives man instincts. He gives you this extraordinary gift and then what does He do, I swear, for his own amusement, his own private, cosmic gag reel…? He sets the rules in opposition! It’s the goof of all time! Look, but don’t touch. Touch, but don’t taste. Taste, but don’t swallow. And while you’re jumping from one foot to the next, what is He doing…? He’s laughing his sick fucking ass off! He’s a tight-ass! He’s a sadist! He’s an absentee landlord! Worship that? Never! […] I’m here on the ground with my nose in it since the whole thing began! I’ve nurtured every sensation man has been inspired to have! I cared about what he wanted and I never judged him! Why? Because I never rejected him, in spite of all his imperfections! I’m a fan of man! I’m a humanist. Maybe the last humanist.

Version française

LE DIABLE. — On peut savoir pour qui vous faites tant d’efforts ? Dieu… ? C’est ça ? C’est pour Dieu que vous vous torturez comme ça… ? Et bien, laissez-moi vous révéler un secret sur Dieu, puisque je le connais bien… Ce que Dieu aime par-dessus tout, c’est vous observer dans son coin. Comme un petit farceur. Pensez-y un instant… Il donne à l’homme des instincts. Il vous fait ce cadeau extraordinaire. Mais l’instant d’après, que fait-Il ? Que fait-il pour son propre amusement, pour bien se divertir là-haut, devant sa comédie cosmique ? Il fixe des règles qui s’opposent à l’instinct ! C’est le plus grand foutage de gueule de la Création ! Regarde, mais surtout ne touche pas ! Touche, mais attention, pas dans la bouche ! Goûte, si tu veux, mais rien qu’une goutte ! Et que fait-Il quand vous vous tapez la tête contre le mur ? Mais Il se fend la poire, ce connard ! C’est un frustré ! Un sadique ! Un metteur en scène pervers ! Et on devrait s’agenouiller devant ce type ? Jamais ! […] Moi, je suis ici, sur la terre ferme, et j’ai les mains dedans depuis le départ ! J’ai pris soin de toutes ces sensations que l’homme a reçues du Ciel ! Je me suis toujours soucié de ce que l’homme voulait vraiment et sans jamais le juger ! Pourquoi ? Parce que, moi, je l’accepte avec toutes ses imperfections ! Je suis l’ami du genre humain, moi ! Je suis un humaniste ! Peut-être le dernier des humanistes…

Extrait du film The Devil’s Advocate (L’Associé du Diable). Traduit en français par Valentin Martinie. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète.

→ Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 septembre 2020 par dans Cinéma / Séries, Cours de théâtre, Monologue, Monologues, et est taguée , , , , , , , , .

Navigation

%d blogueurs aiment cette page :