La Compagnie Affable

La Compagnie Affable partage les grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

Choisir un cours de théâtre à Paris : témoignages d’anciens élèves – le cours Galabru

Yannis EzziadiAprès un témoignage sur le cours Florent, nous rencontrons Yannis Ezziadi au café Sarah Bernardt –s’il-vous-plaît !- pour discuter avec lui de ses trois années passées au cours Galabru, auquel il s’est inscrit pour suivre l’enseignement de Michel Galabru.

La méthode : Il n’y pas vraiment de méthode. Bien sûr, les professeurs corrigent la technique de base (articulation, déplacement…), mais l’objectif est de révéler la force de chacun par le travail. Au cours Galabru, on cherche à « jouer grand ». On prend comme modèles des grands comédiens tels que Louis Jouvet, le professeur de Michel Galabru, Raimu, Harry Baur, Niels Arestrup… Quand on entre sur scène, il faut qu’il se passe quelque chose. J’ai un ami, qui est un grand musicien de jazz français et qui, lorsqu’il donne des Master Classes de piano jazz fait travailler l’entrée sur scène aux jeunes pianistes. Il leur explique que dès leur entrée, il doit déjà se passer quelque chose, que ça doit être un événement. C’est ce qu’on demande au cours, de la vie.

Contenu des cours : Essentiellement des scènes de travail, mais aussi des lectures, qui est un exercice primordial. Les profs nous encadrent et prennent le temps de travailler les scènes en détail. Ceux qui sont là pour travailler peuvent passer à chaque cours.

Michel GalabruOn travaille sur toutes sortes de textes, mais les Classiques sont à la base de l’enseignement car le théâtre a une histoire, une provenance. Guitry disait d’ailleurs : « Quoi de neuf ? Molière. » Dans les scènes de travail, on a beaucoup de Molière : Cléonte-Covielle dans Le Bougeois Gentilhomme, Valère-Marianne dans le Tartuffe, le Misanthrope… Et puis Goldoni, Guitry, Mirbeau, René de Obaldia… Jusqu’à des contemporains comme Sébastien Thierry.

Rythme : 3 cours par semaine, qui durent entre 5 et 7 heures. Le lundi de 17h à 23h, le jeudi de 15h à 20h et le samedi de 13h à 20h. Bien sûr, on n’est pas obligé d’assister à tout le cours, ces horaires permettent de la souplesse pour tout le monde.

Nombre d’élèves : 40 environ. Pas de groupes de niveau.

Ambiance : Simple, pas de compétition, esprit de travail.

Prix : 290 €/ mois

Audition d’entrée : Pas d’audition à l’entrée, mais un mois probatoire à l’issue duquel l’élève est accepté ou non.

Lieux : les petites salles des étages du Théâtre du Gymnase. Et parfois la grande salle.

Salles de répétition : Non.

Professeurs : Jean Galabru et Nadine Capri.

Intervenants : Philippe Uchan vient faire des Master Classes, ainsi que Michel Fau.

Scènes publiques et spectacles : Non.

Audition devant des professionnels : Une audition individuelle a lieu en fin d’année au Théâtre du Gymnase, devant des professionnels.

Réseau : Les anciens viennent souvent voir jouer les nouveaux.

Yannis Ezziadi Michel GalabruLes Plus : Michel Galabru est un « trésor national », il a joué avec et pour les plus grands : Pagnol, Michel Simon, Louis Jouvet, Jean Vilar… Ses anecdotes m’ont appris a moins autant sur le métier que toutes les scènes que j’ai travaillées ! Autre point fort, ce n’est pas une usine. On a le temps de passer à chaque cours.

Les Moins : Le cours est un peu « confidentiel » en comparaison du prestige immense de Michel Galabru, qui est le professeur de théâtre vivant le plus connu.

Meilleur souvenir : Michel Galabru nous faisait travailler les Fourberies de Scapin à un camarade et moi. Je jouais Scapin, l’autre élève Géronte, et Michel était en train de rire, quand, tout à coup, il s’est levé pour me donner les répliques de Géronte. A 18 ans, je me suis retrouvé à jouer Scapin avec Galabru… !

Pire souvenir : Je travaillais l’Avare avec Michel et il m’avait dit que c’était « génial ». Une semaine plus tard, Nathalie Nerval (ex-Comédie Française) vient nous donner une Master Class. Je me présente, très confiant, et je lui passe ma scène, très fier de mon travail. Et là, elle me dit que je suis complètement à côté de la plaque… Un mal pour un bien, c’est comme ça que j’ai compris une chose : au théâtre, il ne faut jamais s’installer…

Sa scène préférée : La scène où Phèdre avoue son amour à Hippolyte et lui demande de la tuer (Acte II, scène 5 : « Oui, Prince, je languis, je brûle pour Thésée… », ci-dessous l’enregistrement de Maria Casarès au TNP)

Le théâtre qui l’ennuie : le théâtre sérieux, le théâtre réaliste, les petites comédies de boulevard dans le genre « Couscous aux lardons » lui restent su l’estomac…

Son mot préféré : « Je ne suis que le produit des maîtres que j’admire. » (Stravinsky)

Son insulte préférée : « Pauvre cul ! » C’est ce que Germaine Reuver, ivre morte, lance à Michel Simon, qui joue son mari désespéré, dans La Poison de Guitry. Lors d’une représentation des Dialogues Tristes de Mirbeau, j’ai oublié une réplique et j’ai balancé ça à mon partenaire à la place, la salle a éclaté de rire !

Conclusion : Je recommande le cours Galabru aux jeunes comédiens qui ont envie de voir les choses en grand, et qui veulent donner de la tripe sur scène, qui veulent du théâtre « organique », du « saignant » !

René de ObaldiaActualité : Yannis organise une soirée autour de René de Obaldia à La Librairie Théâtrale le lundi 13 avril 2015 à 18h. Le poète, romancier et dramaturge de l’Académie Française sera présent à cette rencontre exceptionnelle. Le programme : Yannis, travesti en femme, lira des extraits des Fantasmes des Demoiselles de René de Obaldia ; puis, Virginie Pradal prendra sa suite. La rencontre se terminera par un verre de l’amitié, l’occasion d’échanger avec René de Obaldia et de glaner une dédicace ! Attention, le lieu est petit et il n’y a qu’une quarantaine de places allouées selon la règle du « premier arrivé, premier servi ». On vous conseille donc de venir très tôt ! C’est le lundi 13 avril 2015 à 18h à la Librairie Théâtrale, 3 Rue de Marivaux, 75002 Paris (M° : Quatre-Septembre ou Richelieu-Drouot).

A suivre : le cours Périmony

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 avril 2015 par dans Théâtre, et est taguée , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :