La Compagnie Affable

La Compagnie Affable partage les grands textes du théâtre, de la littérature, de la poésie et du cinéma.

The Rules Of Attraction : la lettre d’amour

rules-of-attraction-movie-theresa-wayman-roger-avary

Scène du film The Rules Of Attraction (Les Lois de l’Attraction) de Roger Avary (2002)

Dans ce roman de Bret Easton Ellis, les points de vue des protagonistes s’entremêlent dans une succession de monologues intérieurs. A l’exception d’un personnage très romantique, une mystérieuse étudiante s’exprimant dans des lettres d’amour enflammées, qu’elle dépose dans le casier de Sean.  En voici une (la traduction en français suit le texte original en anglais) :

I was in a class yesterday (terminable, because of you) and I noticed Fergus’s back (though if it had been your back I would have noticed it sooner) and I wrote to the person next to me (a person I had never seen or witnessed, a person who does not know and does not care about me, a person who would spread her legs for you—perhaps already has, everyone has, everyone has, to me—) that Fergus has a sexy back and she wrote something down and it said ‘Yeah … But look at his face.’ The simple dumb cruelty of it all! That stupid response made me want to cry out and I thought of you. I left another note in your box, yet another tepid warning of desires in my heart. You probably think that I am a babbling insane creature but I am not. I repeat, I am not. I only want You. There must be something you want from me. If only You knew. These notes I leave are hard to compose. I have refrained desperately from spraying them with my perfume—trying to grab at any of your senses: aural, oral, nasal, etc. After I deliver these notes into your box I clench my teeth and squeeze my eyes shut, my hands feel like terrible claws, a patient in an eternal dentist’s chair. It takes courage though. An irritating and tugging courage. The touch of you, or my imagined touching, seems both repellent and oddly succulent. It stings. These feelings sting. My eyes are always ready for you. They want to grapple and lay you down in fluffy white sheets of linen, safe, in your arms, strong arms. I would take you to Arizona and have you meet my mother even. The seeds of love have taken hold and if we won’t burn together, I’ll burn alone.

The Rules Of Attraction, Bret Easton Ellis.

Hier, j’étais en cours (un cours annulable, car mon agenda dépend de toi) et j’ai remarqué que Fergus avait un très joli dos (évidemment, si ç’avait été le tien, je l’aurais vu avant). J’ai fait cette observation sur un bout de papier, que j’ai tendu à ma voisine (une personne que je n’avais jamais vue, une personne qui ne me connaît pas et qui se fiche pas mal de moi, une personne prête à écarter les jambes pour toi, peut-être l’a-t-elle déjà fait d’ailleurs, il me semble que tout le monde l’a déjà fait…), je voulais attirer son attention sur cette vue appétissante, et voilà ce qu’elle m’a écrit en retour : « Ouais… mais regarde sa tête. » De la cruauté bête et méchante ! Cette réponse idiote m’a donné envie de crier, puis j’ai pensé à toi. J’ai laissé un nouveau message dans ton casier, encore une missive bien tiède pour traduire les désirs de mon cœur. Tu penses probablement que je suis une espèce de folle qui passe son temps à babiller, mais ce n’est pas vrai. Je te le répète, ce n’est pas vrai. Tout ce que je veux, c’est Toi. Il y a forcément quelque chose que tu veux de moi. Si seulement Tu savais. Ces petits mots sont si durs à écrire. Je résiste sans cesse à la tentation de les parfumer; je voudrais éveiller chacun de tes sens : l’ouïe, l’odorat, le goût… Une fois que je les ai glissés dans ton casier, je serre les dents et je ferme les yeux très fort, mes mains deviennent des griffes affreuses, je suis comme un patient coincé à jamais dans le fauteuil de son dentiste. Ça me demande du courage. Un courage qui m’énerve et me tiraille. Quand je te touche, quand j’imagine que je te touche, j’éprouve une sensation étrangement délicieuse et dégoûtante à la fois. Ça pique. Ces sentiments me font mal. Mes yeux sont toujours prêts à te rencontrer. Ils veulent t’affronter, se débattre dans des draps de lin soyeux, à l’abri, contre tes bras, tes bras puissants. Je voudrais t’emmener avec moi en Arizona; je voudrais même te présenter à ma mère. L’amour a pris racine, et si nous ne brûlons pas ensemble, je brûlerai toute seule.

Voir notre liste complète de textes et de scènes de théâtre et de cinéma (pour une audition ou pour le plaisir).

Un commentaire sur “The Rules Of Attraction : la lettre d’amour

  1. Pingback: Exercices de Théâtre – Flagrants Délires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :