La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

Médée de Jean Anouilh : monologue de Médée (1)

Maria Callas dans le film Medea de Pasolini (1969).

Maria Callas dans le film Medea de Pasolini (1969).

Par amour pour Jason, Médée a trahi son père, découpé son frère, fait bouillir l’usurpateur du trône de son amant, avant de fuir à Corinthe avec lui… Mais quelques années plus tard, le conquérant de la Toison d’Or tombe amoureux de la fille du roi Créon, et répudie sa femme. Médée vit désormais avec sa Nourrice en périphérie de la ville, au milieu de la lande, dans une vulgaire roulotte. Et sa haine va éclater contre Jason… (Vous pouvez facilement arranger la scène ci-dessous en monologue.)

LA NOURRICE. – Viens, Médée…

MÉDÉE, debout toute droite, les bras serrés sur sa poitrine. – Laisse-moi. J’écoute.

LA NOURRICE. – Laisse leur musique. Rentrons.

MÉDÉE. – Je ne l’entends plus. J’écoute ma haine… Ô douceur! Ô force perdue!… Qu’avait-il fait de moi, nourrice, avec ses grandes mains chaudes? Il a suffi qu’il entre au palais de mon père et qu’il en pose une sur moi. Dix ans sont passés et la main de Jason me lâche. Je me retrouve. Ai-je rêvé? C’est moi. C’est Médée! Ce n’est plus cette femme attachée à l’odeur d’un homme, cette chienne couchée qui attend. Honte! Honte! Mes joues me brûlent, nourrice. Je l’attendais tout le jour, les jambes ouvertes, amputée… Humblement, ce morceau de moi qu’il pouvait donner et reprendre, ce milieu de mon ventre, qui était à lui… Il fallait bien que je lui obéisse et que je lui sourie et que je me pare pour lui plaire puisqu’il me quittait chaque matin m’emportant, trop heureuse qu’il revienne le soir et me rende à moi-même. Il fallait bien que je la lui donne cette toison du bélier d’or s’il la voulait, et tous les secrets de mon père et que je tue mon frère pour lui et que je le suive après dans sa fuite, criminelle et pauvre avec lui. J’ai fait tout ce qu’il fallait, voilà tout, et j’aurais pu faire davantage. Tu le sais tout cela, bonne femme, tu as aimé, toi aussi.

LA NOURRICE. – Oui, ma louve.

MÉDÉE, crie. – Amputée!… Ô soleil, si c’est vrai que je viens de toi, pourquoi m’as-tu faite amputée? Pourquoi m’as-tu faite une fille? Pourquoi ces seins, cette faiblesse, cette plaie ouverte au milieu de moi? N’aurait-il pas été beau le garçon Médée? N’aurait-il pas été fort? Le corps dur comme la pierre, fait pour prendre et partir après, ferme, intact, entier, lui! Ah! il aurait pu venir, alors, Jason, avec ses grandes mains redoutables, il aurait pu tenter de les poser sur moi! Un couteau, chacun dans la sienne – oui! – et le plus fort tue l’autre et s’en va délivré. Pas cette lutte où je ne voulais que toucher les épaules, cette blessure que j’implorais. Femme! Femme! Chienne! Chair faite d’un peu de boue et d’une côte d’homme! Morceau d’homme! Putain!

LA NOURRICE. – Pas toi, pas toi, Médée…

MÉDÉE. – Moi comme les autres! Plus lâche et plus béante que les autres! Dix ans! Mais c’est fini ce soir, nourrice! Je suis redevenue Médée. Comme c’est bon…

Monologue pour femme extrait de Médée de Jean Anouilh, La Table Ronde, 1947. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète. Une version audio de la pièce lue par Jean Anouilh est disponible sur Deezer et Spotify. Vous pouvez acheter le livre sur ce lien : Médée de Jean Anouilh

Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 20 juin 2018 par dans Audition / Casting, Cours de théâtre, Monologue, Théâtre, et est taguée , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :