La Compagnie Affable

Textes & Scènes de Théâtre / Dialogues de Cinéma / Séries / Littérature / Philo / Poésie…

Todo sobre mi madre d’Almodóvar : monologue d’Agrado

Antonia San Juan Agrado Todo sobre mi madre Pedro Almodovar

Antonia San Juan (Agrado) dans Todo sobre mi madre de Pedro Almodóvar

Voilà un court monologue théâtral qui peut être joué par une femme ou par un homme, puisque le personnage d’Agrado est un travesti. (Vous en jugerez par le texte, dont la traduction française est suivie de sa version originale en espagnol).

Mesdames et messieurs, pour des raisons totalement indépendantes de leur volonté, deux des actrices qui triomphent normalement sur cette scène ne pourront être parmi nous ce soir. Les pauvres petites… Par conséquent, la représentation est annulée. Si vous le souhaitez, vos places seront remboursées à la billetterie. Mais, si vous n’avez rien de mieux à faire, je crois que ce serait dommage de partir comme ça, pour une fois que vous venez au théâtre. Si vous restez, je promets de vous divertir en vous racontant l’histoire de ma vie… (aux spectateurs qui se lèvent.) Au revoir, désolé, hein… Alors, surtout, si je vous ennuie, faites semblant de ronfler, comme ça, Rrrrron… Je comprendrai tout de suite et vous ne me vexerez pas. Non, je vous jure… On m’appelle Agrado. Parce que j’ai passé ma vie à faire en sorte que celle des autres soit la plus agréable possible… En plus d’être agréable, je suis un modèle d’authenticité. Regardez-moi ce corps… Tout a été fait sur-mesure. Les yeux en forme d’amande : 80 000. Le nez : 200 000. Jetés par le fenêtre, parce que l’année suivante, on m’a encore cassé la figure, et vous voyez le résultat. C’est vrai que ça me donne du caractère, mais, évidemment, si j’avais su, je n’aurais jamais dépensé tout cet argent… Je continue… Les nichons : j’en ai pris 2, parce que je ne suis pas un monstre. 140 000 la paire ; mais je peux vous dire que je les ai super bien amortis… ! Injections de silicone, où ça, vous allez me dire, hé bien, dans les lèvres, le front, les pommettes, les hanches et les fesses… Et vu que le litre coûte 100 000 environ… enfin, je vous laisse faire le total, parce que je commence à me perdre dans mes calculs… Réduction de la mâchoire : 75 000. Epilation permanente au laser, et oui, la femme aussi descend du singe, au moins autant que l’homme, si ce n’est plus : 60 000 par session. Bien sûr, ça dépend de votre pilosité, normalement il faut compter entre 2 et 4 sessions, mais si vous êtes du genre femme à barbe, il faudra prévoir un peu plus… Bref, vous l’avez compris, l’authenticité a un coût. Et, sur ce sujet-là, mesdames, nous ne pouvons pas nous permettre d’être radines… Parce qu’une femme ne devient authentique que lorsqu’elle ressemble enfin à l’image qu’elle a rêvée d’elle-même.

Por causas ajenas a su voluntad, dos de las actrices que diariamente triunfan sobre este escenario hoy no pueden estar aquí, pobrecillas. Así que se suspende la función. A los que quieran se les devolverá el dinero de la entrada pero a los que no tengan nada mejor que hacer y para una vez que venís al teatro, es una pena que os vayáis. Si os quedáis, yo prometo entreteneros contando la historia de mi vida… (a los que se marchan) Adiós, lo siento, eh. Si les aburro hagan como que roncan – así : Grrrrr – yo me cosco enseguida y para nada herís mi sensibilidad (eh, de verdad!)… Me llaman la Agrado, porque toda mi vida sólo he pretendido hacerle la vida agradable a los demás. Además de agradable, soy muy auténtica. Miren qué cuerpo, todo hecho a medida: rasgado de ojos 80.000 ; nariz 200, tiradas a la basura porque un año después me la pusieron así de otro palizón… Ya sé que me da mucha personalidad, pero si llego a saberlo no me la toco. Tetas, 2, porque no soy ningún monstruo, 70 cada una pero estas las tengo ya superamortizás. Silicona en labios, frente, pómulos, caderas y culo. El litro cuesta unas 100.000, así que echar las cuentas porque yo, ya las he perdio… Limadura de mandíbula 75.000 ; depilación definitiva en láser, porque la mujer también viene del mono, bueno, tanto o más que el hombre! 60.000 por sesión. Depende de lo barbuda que una sea, lo normal es de 2 a 4 sesiones, pero si eres folclórica, necesitas más claro… bueno, lo que les estaba diciendo, que cuesta mucho ser auténtica, señora, y en estas cosas no hay que ser rácana, porque una es más auténtica cuanto más se parece a lo que ha soñado de sí misma.

Court monologue pour femme ou pour homme (3 minutes environ) extrait de Todo sobre mi madre (Tout sur ma mère) de Pedro Almodóvar, et traduit en français par nos soins. N’oubliez pas qu’il est impossible de travailler un texte sans l’œuvre complète. Vous pouvez acheter le film sur ce lien : Tout sur ma mère – Pedro Almodóvar

Voir aussi notre liste de textes et de scènes issus du théâtre, du cinéma et de la littérature (pour une audition, pour le travail ou pour le plaisir)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :